7797 fiches techniques
506 essais
29 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 jaguar s
 audi s1
 clio 2
 golf
 clio
 206

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription

Derniers messages sur le forum ...



Derniers essais Seat Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Seat Flux RSS fiches techniques 
Derniers essais vidéo. Seat  


Accueil Autoweb > Essais routiers > Seat >

Essai Seat Ibiza FR, Cupra et Bocanegra



Librairie Seat


Seat Ibiza FR, Cupra et Bocanegra : Essai

Après 25 ans de carrière et après avoir écoulé 16.202 Cupra depuis 1996, Seat présente les variantes sportives de sa pimpante Ibiza : la seconde mouture de FR et la 4éme génération de Cupra. Si la plus pimentée des Ibiza n'est disponible qu'avec la carrosserie SportCoupé, la FR est également disponible en 5 portes. Cette dernière permet donc d'opter pour une solution plus familiale. Et ce n'est pas un mal car si l'espace dévolu aux jambes des passagers arrière et le volume du coffre sont corrects, la garde au toit de l'Ibiza "SC" est franchement limitée. Et l'on ne parle pas de l'installation qui demandera aux passagers arrière quelques mouvements de contorsionnistes…

Seat Ibiza Bocanegra

Mais les pères de famille pressés ne constituent pas le cœur de cible de l'Ibiza. Il suffit de regarder les Ibiza FR et Cupra pour s'en convaincre. Elles reçoivent un look suggestif qui est en rapport avec leurs prétentions sportives. Avec des jantes 17 pouces et leurs lignes tendues, comme si elles avaient été taillées à la serpe, ces Ibiza disposent déjà d'une allure très dynamique, particulièrement dans la variante SportCoupé. Mais l'une comme l'autre ne pouvaient se résoudre à singer leurs sœurs moins huppées. Ainsi, elles se dotent d'un look évocateur en adoptant une calandre en nid d'abeille et des boucliers spécifiques, bien entendu beaucoup plus affirmés sur la Cupra. Son bouclier arrière va même jusqu'à intégrer un extracteur d'air et une vrai fausse sortie d'échappement triangulaire en son centre. La FR se veut bien moins extravertie mais n'en est pas pour autant moins plaisante à contempler. Ses boucliers sont moins bodybuildés et elle doit se contenter d'une « classique » double sortie d'échappement sur le côté gauche.

Et si cela ne vous suffit pas, vous pourrez toujours opter pour la série spéciale BocaNegra. Cette version a été créée en hommage à la Seat 1200 Sport qui avait été baptisé ainsi (bouche noire) en raison de ses abondantes protections en plastique qui pullulaient sur sa face avant. Un masque noir que l'on retrouve sur l'Ibiza éponyme. Disponible en rouge Dakota ou en blanc Caddy sur la base des Ibiza FR ou Cupra, la production ne devrait guère dépasser 1.000 unités. Une auto qui devrait donc rester rare sur nos routes, mais cela ne suffira sans doute pas à en faire un futur collector, contrairement à ce que semblait croire le constructeur Ibérique lors de la conférence de presse.

Seat Ibiza Cupra

Seat Ibiza FRA bord, l'Ibiza se montre plus discrète. Elle manque même de charme malgré un volant à méplat siglé, des inserts noirs laqués ou en imitation carbone, et des sièges baquets plus indispensables à la conduite qu'au look. L'ensemble peine franchement à se démarquer du reste de la gamme et la finition se montre un peu décevante pour une auto du groupe Volkswagen. Les plastiques durs sont omniprésents et les ajustements ne sont pas parfaits. Fort heureusement, l'équipement est pléthorique . Il comprend l'essentiel (ABS, r égulateur de vitesse, Radio-CD MP3,…) et même plus (contrôle de pression des pneus, climatisation automatique…).

Le conducteur s'installe aisément dans un siège au confort ferme mais au maintien irréprochable. La sellerie se contente d'un tissu surpiqué de blanc (ou rouge sur la BocaNegra). Une option cuir de belle facture, dont était équipé notre FR d'essai, donne plus de cachet à l'habitacle. Les principales commandes tombent idéalement sous la main mais les épais montants de pare-brise gênent la vision. Tant pis, nous ferons avec !

Seat Ibiza Cupra

Un coup de clé et le 1.4 TSI de la Cupra s'anime ! Les premières vocalises émanant du tout nouveau 1.4 TSI nous offrent une surprise fort désagréable. Un instant, nous avons cru être à bord d'un TDI ! Fort heureusement cela ne dure qu'une fraction de seconde, le bruit agricole laissant rapidement sa place à une bande son plus banale : celle d'un 4 cylindres essence. Malgré la double sortie centrale de la Cupra, la sonorité du 1.4 TSI nous a semblé assez quelconque. Pire encore, elle devient déplaisante à pleine charge ! Des défauts que nous retrouvons à moindre mesure sur la FR, qui émet un joli son à l'échappement lorsque l'on rétrograde. Dans tous les cas, c'est sur autoroute que l'on apprécie le mieux le chant de ces motorisations. Et pour cause: les Ibiza FR et Cupra s'y montrent silencieuses, les moteurs se faisant littéralement oublier !

Le 1.4 TSI a été élu moteur de l'année 2009. Un coup d'œil sur la fiche technique de la Cupra nous permet de comprendre pourquoi. Avec son injection directe, son compresseur soufflant du ralenti jusqu'à 3500 tr/mm et son turbo entrant en action à partir de 2400 tr/min, la Cupra développe la coquette puissance de 180 ch à 6200 tr/min et dispose d'un couple de 25,4 mkg disponible entre 2000 et 4500 tr/min. La FR bénéficie des mêmes attentions mais se contente d'une puissance de 150ch à 5800 tr/min et d'un couple de 22,4 mkg utilisables entre 1250 et 4500tr/min. A la conduite, les belles promesses que laissent entrevoir ces deux variantes du 1.4 TSI se confirment… uniquement dans les grandes lignes. Nos deux sportives, qui sont associées d'office à l'excellente boîte DSG 7 vitesses, ne manquent jamais de ressources. Elles sont pleines à tous les régimes et n'avouent pas de faiblesse après 5000 tr/min. Les deux 1.4 TSI enchantent… par leurs douceurs et leurs brios.

Seat Ibiza FR

Brio, douceur ... et le sport dans tout ça ? Malheureusement, celui-ci se limitera au plaisir de voir s'engranger les 7 rapports rapidement et d'observer votre compteur de vitesse grimper vite. Et encore, le premier de ces deux plaisirs peut rapidement disparaître si la boîte change les rapports à votre place. Cela sera le cas en mode automatique ou si les rapports sont poussés plus que de raison. Oubliez donc les coups de pied des motorisations turbo ou le coup de fouet à haut régime des 16 soupapes. L'Ibiza Cupra a beau cumuler les deux, elle est avare en sensation et son moteur linéaire . Et fatalement, la FR n'est guère plus réjouissante ! Pourtant, les performances ne prêtent pas le flanc à la critique. Avare en sensations, nos petites ibériques marchent bien plus fort qu'elles n'y paraissent ! Selon Seat, le 0 à 100 km/h est effectué par la Cupra en 7.2" et le 1000m départ arrêté est couvert en à peine plus de 28.0". La FR est légèrement moins vive, mais en réclamant 7.7" et 28.6" pour réaliser les mêmes exercices, elle se permet quand même de talonner sa grande sœur.

Comment des voitures qui affichent de telles performances peuvent-elles se montrer aussi peu ludique à conduire ? La réponse est à chercher en partie du côté de la boîte DSG. Cette dernière procure une accélération continue et sans rupture de charge. Cette boîte à double embrayage lisse toute sensation mais se montre paradoxalement plus performante et moins énergivore qu'une transmission manuelle. L'association du 1.4 TSI à cette boîte DSG donne d'ailleurs de très bonnes valeurs en ce qui concerne les consommations (6.3 L pour la FR et 6.4 L pour la Cupra) et les émissions de CO2 (146g pour la FRet 148g pour la Cupra). L'usage de cette boîte DSG n'a donc pas que des inconvénients, au contraire ! Le maniement des palettes situés derrières le volant est intuitif et la boîte ne génère aucun à-coup lors des changements de rapport. Une conduite souple s'accommode parfaitement de la douceur du mode Drive et la fonction Sport se révèle être un bon allié pour une conduite dynamique.

Seat Ibiza Cupra

Après quelques virages pour nous familiariser avec la voiture, nous nous décidons enfin à attaquer plus franchement. Première surprise, la boîte DSG que nous avons dans un premier temps laissée sur la position Sport tire son épingle du jeu. Grâce à son intelligence et à sa réactivité, cette dernière permet de tirer la quintessence de nos deux sportives. Elle pousse les rapports au maximum et n'hésite pas à en tomber plusieurs lors des fortes décélérations. Elle permet ainsi de se concentrer sur la conduite sans avoir à se soucier des changements de rapports. Néanmoins en cas de besoin, il est possible à tout moment de revenir à un mode manuel en utilisant les palettes.

La FR n'affiche pas un comportement fondamentalement différent mais sa direction nous a semblée moins communicative. Les deux autos disposent aussi de réglages de suspension différents. La Seat Ibiza FR dispose déjà de suspensions raffermies de 20% par rapport à une Ibiza Sport et d'une barre stabilisatrice dont le diamètre passe de 18 à 19mm. La garde au sol est également abaissée de 5 mm. La Cupra dispose de suspensions dont la fermeté a été accrue de 15% par rapport à la FR, aux silent-blocs plus durs et d'un rabaissement supplémentaire de 5 mm. Enfin, elles sont toutes deux chaussée en 215/40 VR17.

Seat Ibiza FR et Cupra

La direction hydraulique de la Cupra est plus ferme que sur la FR et se montre assez communicative. Son train avant se montre, de prime abord, assez précis et vif alors que l'arrière fait preuve d'une très grande stabilité. Il ne glisse que très (trop ?) légèrement et avec beaucoup d'à propos aux limites. Un beau bilan ? Non car malgré le système XDS (un antipatinage- pseudo autobloquant électronique couplé à l'ESP) qui permet de juguler les pertes de motricité sur sol sec, la Seat Ibiza Cupra affiche un goût prononcé pour le sous-virage. Le train avant n'apprécie que très peu d'être bousculé. Cette tendance était d'ailleurs plus marquée sur notre exemplaire chaussé en Bridgestone que sur celui chaussé en Pirelli P7. Mais où est donc passé le châssis agile que Seat nous vante tant et qui était jusqu'à présent sa marque de fabrique ?

A défaut d'être diablement efficace en conduite sportive, les Ibiza FR et Cupra restent néanmoins agréables et sûres sur routes sinueuses. D'autant plus que l'ESP ne se montre pas intrusif. Il n'intervient qu'avec beaucoup d'à-propos afin de rattraper une auto qui part en sous virage, après un freinage en courbe par exemple. Les suspensions de l'Ibiza luttent efficacement contre le roulis et filtrent convenablement les défauts de la chaussée, pour le plus grand bonheur des passagers. La Cupra se montre logiquement plus ferme mais propose un compromis efficacité/confort séduisant.

Seat Ibiza Bocanegra

Le freinage se montre correct, y compris avec les disques de série. Nous n'avons pu pousser le système freinage de la FR jusqu'à ces derniers retranchements. Toutefois, celui ci nous a semblé correctement calibré pour cette auto mais encore une fois, nous lui reprochons un manque de mordant ! Pour les plus exigeants, il est possible d'opter pour les freins de 16" développés par AP Racing. Cette option, disponible uniquement sur la Cupra et la BocaNegra 180 ch, est reconnaissable à ses étriers à 4 pistons peints en rouge et nécessite les jantes optionnelles Sira. Elle apporte un supplément de mordant qui manque à l'équipement standard de la Cupra. Nous aurions pour notre part préféré une option plus radicale : des disques percés !

Les Ibiza Cupra et FR disposent d'un look attractif et d'un contenu technologique unique à ce niveau de gamme (XDS, DSG 7 rapports, injection directe, compresseur et turbocompresseur). Mais nous ne pouvons nous empêcher de nous demander à quel public s'adresse ces nouvelles Ibiza. Jeunes à la recherche d'un produit hautement technologique ? Des fans de petites bombes à la sauce GTI ? La Cupra est une voiture réussie dans son ensemble et son prix est alléchant, mais il lui manque un brin de folie. A peine moins performante, la FR nous a semblé plus homogène sans se montrer moins avare en sensations. Normal, dans les deux cas, il n'y en a que trop peu !

Texte & photos: Hatem Ben Ayed

Réagissez sur le forum

 

Bookmark and Share


Seat Ibiza FR, Cupra et Bocanegra : Fiche technique
Marque : SeatSeat
Modèle : Ibiza 2008 FR - BocanegraIbiza 2008 Cupra - Bocanegra
Années de production : 2009-2009-
Moteur
Type du moteur : 4 cylindres en ligne4 cylindres en ligne
Energie : EssenceEssence
Disposition du moteurTransversal avantTransversal avant
Alimentation Injection directeInjection directe
Suralimentation Compresseur + turbocompresseurCompresseur + turbocompresseur
DistributionDouble arbre à cames en têteDouble arbre à cames en tête
Nombre de soupapes4 par cylindre4 par cylindre
Alésage & Course 76.5 x 75.6 mm76.5 x 75.6 mm
Cylindrée 1390 cc1390 cc
Compression10.010.0
Puissance150 ch à 5800 tr/min180 ch à 6200 tr/min
Couple22.4 mkg à 1250 tr/min25.5 mkg à 2000 tr/min
Transmission
Boite de vitessesSequentielle 7 rapportsSequentielle 7 rapports
Puissance fiscale9 cv10 cv
TransmissionTractionTraction
AntipatinageSerieSerie
ESPSerieSerie
Châssis
Direction Crémaillère, assistéeCrémaillère, assistée
Cx--
Suspension avantMc PhersonMc Pherson
Suspension arrièreEssieu semi-rigideEssieu semi-rigide
Freins avantDisques ventilés (288mm)Disques ventilés (312mm)
Freins arrièreDisques (232mm)Disques (232mm)
ABSSerieSerie
Pneu avant215/40 R17215/40 R17
Pneu arrière215/40 R17215/40 R17
Dimensions
Longueur407 cm406 cm
Largeur169 cm169 cm
Hauteur142 cm142 cm
Coffre284 litres284 litres
Poids1260 kg1320 kg
Performances
Poids/Puissance8.47.33
Vitesse maxi (km/h)-226
0 à 100 km/h-7.4
0 à 160 km/h--
0 à 200 km/h--
400 mètres DA-15.6
1000 mètres DA-28.9
Consommations
Sur route--
Sur autoroute--
En ville--
Conduite sportive--
Consommation moyenne--
Réservoir45 litres45 litres
Autonomie autoroute- km- km
CO2158 g/km
158 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags44
ClimatisationSérieSérie
Prix de base19990 euro +1500 euro (écotaxe)23135 euro +1500 euro (écotaxe)
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Seat Ibiza FR, Cupra et Bocanegra
Crédit pas cher pour votre Seat Ibiza FR, Cupra et Bocanegra
Donnez votre avis
iciici

Seat Ibiza 2008: voir aussi...

Aucun avis posté sur Seat Ibiza FR, Cupra et Bocanegra