7740 fiches techniques
503 essais
13 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 facel vega 4
 bmw 330 ci 2003
 clio 2
 clio
 golf
 corvette c3

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription

Derniers messages sur le forum ...



Derniers essais Volkswagen Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Volkswagen Flux RSS fiches techniques 
Accueil Autoweb > Essais routiers > Volkswagen >

Essai Volkswagen Golf GTI 16S Oettinger



Librairie Volkswagen


Volkswagen Golf GTI 16S Oettinger : Essai

Volkswagen Golf GTI 16S Oettinger

Jean-Pierre est un homme heureux. Il a réussi dans la vie, il a un très bel appartement, il collectionne les Land Cruiser et… Il garde, comme tant d’autres, un souvenir ému de sa Golf GTI de 1976. Jusqu’à la regretter et à en rechercher une.

Texte et photos Manu Bordonado

Jean-Pierre a transmis sa passion pour la Golf GTI à son fils. Et tout simplement, sur Leboncoin, presque par hasard, ils ont réussi à mettre la main sur la Golf Wettingeur. Ouetinger. Hooetingger. Oetinger. Oettinger. Bref, une Golf GTI 16S. Mais pas n’importe laquelle : la toute première de la lignée. Car à l’origine, la Volkswagen Golf GTI n’existait pas en 16 soupapes ! C’est Oettinger qui a mis au point cette très belle préparation moteur pour les clients les plus exigeants. L’importateur français, avec l’accord de la maison-mère, a décidé d’en commercialiser une série. Une série exclusive à la France qui est devenue culte 30 ans plus tard.

Volkswagen Golf GTI 16S Oettinger

Pensez donc… A une époque où une Golf GTI crache 110 chevaux, ce qui suffisait à griller une bonne partie des voitures en circulation y compris parmi certaines pseudo-sportives… Oettinger a jeté un pavé dans la mare avec une Golf GTI 16S de quelques 136 chevaux. La concurrence, qui peinait à suivre jusque-là, était complètement larguée !

Paradoxalement, c’est cette absence de concurrence qui allait brider un peu le succès de notre super-GTI. Tout d’abord, la GTI puis la GTI 1800 étaient déjà elles-même au-dessus de la concurrence. La Oettinger se payait même beaucoup plus gros, comme la BMW 323i ! Ensuite, la Golf GTI 16S Oettinger exige un entretien très suivi. La distribution se fait tous les 30.000 km par exemple, comme chez Ferrari ! De plus, il faut être très vigilant sur la consommation d’huile, ce que tout le monde ne fait pas. D’où une série de casses moteur qui ne lui donnera pas une belle réputation de fiabilité, ce qui est un peu injuste… Du coup, moins de 1200 exemplaires ont été immatriculés. Car pour finir, la GTI 16S n’était pas bradée, loin de là !

Volkswagen Golf GTI 16S OettingerVolkswagen Golf GTI 16S Oettinger

Pour sa défense, il faut reconnaitre qu’il y a des raisons à cela, et la principale était le prix de revient de la bête. Car sa fabrication n’était pas simple ! La Golf GTI quittait l’usine sans moteur, mais équipée d’une boite courte. Elle filait alors chez Oettinger, qui y installait son moteur et l’instrumentation spécifique. Ensuite, la voiture était expédiée en France chez l’importateur, à Villers-Cotterêts. Là, la belle revêtait son habit de lumière avec 4 jantes ATS chaussées en Uniroyal taille basse, sa calandre 4 phares spécifique, les logos et les autocollants. Ce n’est pas tout ! Les plaquettes de freins étaient alors changées pour du Ferodo, tout comme le liquide de frein, plus résistant à la chaleur. Enfin, et pour finir, on lui installait un kit aéro d’origine BBS. L’importateur devant ensuite écouler les roues et les plaquettes de freins démontées…

Suffi la nostalgie, passons à la mise en pratique. Elle est où, la Golf de Jean-Pierre ? Et bien elle est à l’abri, dans le sous-sol d’un garage monégasque, à côté de bien plus gros et bien plus cher qu’elle ! Cachée sous sa bâche, elle attend là, prête à bondir. La forme de la Golf n’a jamais vraiment changée depuis sa sortie, en 1974. Mais que celle-ci est petite ! On avait oublié que ça avait ce format. Après tout, 3.81m, c’est juste 20 cm de plus qu’une Twingo RS ou… 20 cm de moins qu’une Clio RS ! Sachant que la Golf est plus basse et plus étroite que ces deux turbulentes françaises, si vous ajoutez à cela les petites roues, la ceinture de caisse assez basse… On dirait que la Golf GTI 16S Oettinger est impressionnable. Que nenni !

Volkswagen Golf GTI 16S OettingerVolkswagen Golf GTI 16S Oettinger

Et non, ça n’est pas son genre. Elle a l’habitude de manger des proies bien plus grosses qu’elle ! Au premier coup de clef elle démarre, impatiente. La sonorité est inimitable, c’est bien une Golf GTI. Tous ceux qui en ont eu une se souviennent de ce son. On retrouve avec plaisir le pommeau de vitesses en forme de balle de golf. Nous partons. Le personnel du parking regardent la belle avec respect, comme s’il s’agissait de l’une des Aston Martin garées à l’étage du dessus. Aujourd’hui, en principauté de Monaco, la reine des GTI est de sortie.

Première constatation : les pneus larges (enfin, pour l’époque…) c’est bien gentil, mais au moment de manœuvrer, on redécouvre les sensations oubliées de… la direction non assistée. Ah, c’est pas si facile, heureusement qu’elle braque bien ! Bon, on va dire que c’est parce que la reine ne se laisse pas manipuler par n’importe qui. Quel plaisir en revanche de rouler avec un véhicule compact, maniable, coupleux, et disposant d’une telle visibilité !

Volkswagen Golf GTI 16S Oettinger

Je viens de dire coupleux. Etonnant, pour une 16 soupapes à l’ancienne ? Effectivement, mais c’est pourtant vrai : la GTI 16S dispose dès les bas régimes du couple maxi de la GTI classique ! De plus, la boite plus courte apporte sa pierre à l’édifice. Ainsi, la conduite en ville est dynamique, même sans tirer sur le moteur. A ce propos, l’instrumentation particulièrement complète vient de nous donner son feu vert : gaaaaaaaaaaaaaz !

C’est l’instant de vérité. Combien de fois a-t-on pour nos essais repris le volant de vieilles gloires qui nous ont laissé sur notre faim ? Souvent… Pas là. Là, nous avons la reine des Golf GTI… Celle qui a donné ses lettres de noblesses à toutes les générations ultérieures… La Golf accélère, franchement. La boite est courte, l’auto légère, ça aide. Mais nous sommes en montée, et comme tout le monde voulait essayer la belle nous sommes à 4 dedans. Mais ça accélère quand même franchement.

Ca accélère franchement, on le répète, mais jusqu’à 4000 tr/min. A ce régime… C’est la fête. Même à 4 dedans, ça pousse, ça fait un bruit superbe, et le régime monte avec rage, jusqu’à… Tiens, où est la zone rouge, sur ce beau compteur badgé Oettinger ? Il n’y en a pas, car le rupteur se situe après la dernière graduation !!! Bref, en tout cas ça marche franchement bien, à tel point qu’on oublie que nous sommes dans une auto qui a 30 ans… Qu’est-ce que ça doit être lorsqu’on est seul à bord ! Allez, descendez tous, moi je garde la voiture.

Volkswagen Golf GTI 16S Oettinger

En admettant que, chose probable, Jean-Pierre veuille que je lui rende la belle, est-il possible d’en trouver une ? Oui, pour… le tarif d’une Golf V GTI ! La belle est rare et un exemplaire en bon état ne vaudra en aucun cas moins de 10.000 €. Sachant que ça peut monter… beaucoup plus haut ! C’est, à l’heure actuelle, la seule Golf GTI qui soit vraiment rare et dont la côte soit assurée de monter. Haut. Attention aux contrefaçons, tout de même !

Oui, la Golf GTI 16S Oettinger est digne de sa légende. Oui, elle étonne toujours autant par les sensations qu’elle procure. Oui, c’est un véritable collector. Mais… non, Jean-Pierre ne me l’a pas laissée…

Réagir à l'essai de la Volkswagen Golf GTI 16S Oettinger sur notre forum

Le site des passionnés de Golf I

Volkswagen Golf GTI 16S Oettinger

 

Bookmark and Share


Volkswagen Golf GTI 16S Oettinger : Fiche technique
Marque : Volkswagen
Modèle : Golf I GTI Oettinger
Années de production : 1981-1984
Moteur
Type du moteur : 4 cylindres en ligne
Energie : Essence
Disposition du moteurTransversal avant
Alimentation Injection électroniqueBosch K-Jetronic
Suralimentation -
DistributionDouble arbre à cames en tête
Nombre de soupapes4 par cylindre
Alésage & Course 79.5x80 mm
Cylindrée 1588 cc
Compression10.5:1
Puissance136 ch à 6500 tr/min
Couple16.0 mkg à 5500 tr/min
Transmission
Boite de vitesses5 rapports
Puissance fiscale9 cv
TransmissionTraction
AntipatinageNon
ESPNon
Châssis
Direction Crémaillère
Cx-
Suspension avantPseudo McPherson
Suspension arrièreEssieu de torsion
Freins avantDisques ventilés
Freins arrièreTambours
ABSNon
Pneu avant185/60 HR14
Pneu arrière185/60 HR14
Dimensions
Longueur381 cm
Largeur163 cm
Hauteur139 cm
Coffre350 litres
Poids900 kg
Performances
Poids/Puissance6.61
Vitesse maxi (km/h)197
0 à 100 km/h7.7
0 à 160 km/h-
0 à 200 km/h-
400 mètres DA16.1
1000 mètres DA29.6
Consommations
Sur route-
Sur autoroute-
En ville-
Conduite sportive-
Consommation moyenne-
Réservoir40 litres
Autonomie autoroute- km
CO2NC
Prix & équipements
NB d'airbags-
Climatisation-
Prix de basePlus fabriquée
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Volkswagen Golf GTI 16S Oettinger
Crédit pas cher pour votre Volkswagen Golf GTI 16S Oettinger
Donnez votre avis
ici

Volkswagen Golf I: voir aussi...

Site officiel du constructeur : Volkswagen

Les fiches techniques des concurrentes :Fiat Ritmo 125 TC Abarth
Fiat Ritmo 130 TC Abarth

Aucun avis posté sur Volkswagen Golf GTI 16S Oettinger