7774 fiches techniques
504 essais
23 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 fiat 500 1.4
 volkswagen golf iv
 clio 2
 clio
 golf
 corvette c3

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription

Derniers messages sur le forum ...



Derniers essais Volkswagen Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Volkswagen Flux RSS fiches techniques 
Accueil Autoweb > Essais routiers > Volkswagen >

Essai Volkswagen Phaeton V8



Librairie Volkswagen


Volkswagen Phaeton V8 : Essai

Volkswagen Phaeton V8

La VW Phaeton ne connaît pas en France un succès retentissant. Outre le manque d'image de cette voiture, les motorisations de départ étaient sans doute aussi à incriminer : quel gouffre entre le V6 indigne d'une voiture de ce prestige et le W12, belle vitrine dispendieuse à l'achat comme à l'usage.

Puis ce vide s'est comblé avec l'apparition de deux moteurs bien plus rationnels. Le V10 TDI tout d'abord, et un V8 pour les amateurs de motorisations essence. Ce moteur provient de l'Audi A8. A ce propos, on observe un étrange chassé-croisé puisque celle-ci vient de recevoir une évolution du W12 de la Phaeton.

Lors du premier contact la voiture impressionne : noire avec le cuir beige, cette alliance de teintes en impose toujours. La ligne est classique, presque discrète… une vrai Volkswagen serions nous tentés de dire. Discrète oui, mais pas banale ! Lors de notre essai, beaucoup de têtes se sont retournées sur son passage… On voit beaucoup de Classe S, de Série 7 ou d'A8. Mais la Phaeton est quasiment inexistante sur nos routes ! Pour rouler différemment dans cette catégorie c'est assurément un bon choix ! Pour compliquer un peu la tâche au badaud, la Phaeton ne dispose d'aucun marquage spécifique au modèle, juste 2 énormes logos VW à l'avant et à l'arrière… Beaucoup en nous doublant se sont retournés pour vérifier s'il s'agissait bien d'une Volkswagen… même avec une ligne si sage, pour la discrétion s'est raté !

Mais commençons par le commencement et installons nous à bord. Je vais essayer de vous retranscrire l'impressionnante débauche de luxe offerte par cette voiture. Clé en poche, il suffit de frôler la poignée pour déverrouiller la voiture. L'habitacle est vaste et lumineux. Le bois s'y étale à profusion, seul le volant déçoit un peu. Visuellement, on ne se rend même pas compte qu'il est gainé de cuir… Pour démarrer, une simple pression sur un bouton. Pendant ce temps, le volant s'approche s'ajuste électriquement. En effet, celui-ci recule et remonte pour vous faciliter l'entrée et la sortie de la voiture. On passe le très imposant levier de boite automatique sur Drive…Tandis que les rétroviseurs se déploient électriquement, des petites diodes vertes s'illuminent à la base du pare brise, de chaque coté. Il s'agit d'un génial système qui vous indique combien de place il y a de chaque coté de la voiture : vert ça passe, jaune, faire attention et rouge stop ! Lorsque l'on n'a pas le gabarit de la bête dans l'œil c'est extrêmement pratique.

Volkswagen Phaeton V8Dès les premiers tours de roues effectués en ville, la voiture se montre extrêmement facile à manier…Etonnant pour un si grand gabarit ! Le danger réside dans le silence de fonctionnement propre à tout haut de gamme… On se retrouve très vite à des vitesses inavouables sans même s'en rendre compte… Direction l'autoroute. Nous en profitons pour régler le GPS. Contrairement à la Série 7 et son unique molette de commande, les boutons sont nombreux et c'est sans aucun doute bien plus pratique. La navigation dans le très complet ordinateur de bord se fait facilement et très intuitivement pour peu que l'on soit un peu familiarisé avec ce genre de gadget. En plus de la carte sur le large écran couleur, les consignes de direction s'affichent sur un petit écran situé entre les compteurs. Ajoutez à cela des commentaires vocaux…impossible de se perdre !

Le premier péage est l'occasion de tester la vigueur de la voiture. Nous passons la boite en mode sport et le doux agneau se transforme presque en loup affamé… Dans ce mode, les rapports sont montés beaucoup plus haut et on peut enfin entendre le grondement du V8. La boite passe du 2ème au 3ème rapport à environ 90 km/h alors que normalement le 6ème serait enclenché depuis bien longtemps. Nous avons mesuré un temps inférieur à 7 secondes pour le 0 à 100, tout cela dans une facilité déconcertante : boite automatique, 4 roues motrices, aides électroniques : ce temps canon pour un tel mastodonte est a la portée du premier venu. Mais relativisons, avec le même moteur l'Audi A8 s'en sort bien mieux…tout est une question de poids.

Notre périple nous amène sur des routes de campagne assez dégradées, c'est l'occasion de tester la suspension. Celle-ci possède 4 réglages de dureté, directement accessible via l'ordinateur de bord. Il est assez amusant de découvrir comment on peut changer la personnalité de la voiture. Réglée sur la position la plus souple, et la voiture est un confortable salon roulant ou vous ne sentirez pas la moindre aspérité de la route. Même les gros pavés du centre d'Honfleur n'ont rien changés à ce confort. En basculant sur le mode le plus ferme, et en verrouillant la boite en mode Sport, et la voiture se transforme en une GT secoué par le moindre gravillon. Passer de l'une l'autre permet de constater l'ampleur des possibilités de réglage…

Volkswagen Phaeton V8

Au final, cette Phaeton V8 nous a fait une excellente impression. Son confort royal et ses performances très honnêtes en font une autoroutière de premier plan. Cerise sur le gâteau, la consommation nous apparaît relativement contenue : nous avons relevé une moyenne de 12.8 litres au 100 après un parcours très varie en ville route et autoroute, ce qui ramené à la cylindrée de la bête, est très correct. Assurément, un excellent choix pour celui qui voudra rouler dans une voiture très luxueuse et….différente.

Yan-Alexandre Damasiewicz

Bookmark and Share


Volkswagen Phaeton V8 : Fiche technique
Marque : Volkswagen
Modèle : Phaeton V8
Années de production : 2003-2008
Moteur
Type du moteur : 8 cylindres en V à 90°
Energie : Essence
Disposition du moteurLongitudinal avant
Alimentation Gestion intégraleBosch Motronic
Suralimentation -
Distribution2 doubles arbres à cames en tête
Nombre de soupapes4 par cylindre
Alésage & Course 84.5 x 93.0 mm
Cylindrée 4172 cc
Compression11.0
Puissance335 ch à 6500 tr/min
Couple43.9 mkg à 3500 tr/min
Transmission
Boite de vitessesAuto 6 rapports
Puissance fiscale25 cv
TransmissionIntégrale
AntipatinageSerie
ESPSerie
Châssis
Direction Crémaillère, assistance variable
Cx0.31
Suspension avantTriangles superposés + pneumatique
Suspension arrièreMultibras + pneumatique
Freins avantDisques ventilés
Freins arrièreDisques ventilés
ABSSerie
Pneu avant235/55 YR17
Pneu arrière235/55 YR17
Dimensions
Longueur505 cm
Largeur190 cm
Hauteur145 cm
Coffre500 litres
Poids- kg
Performances
Poids/PuissanceNC
Vitesse maxi (km/h)250 (bridée)
0 à 100 km/h7.0
0 à 160 km/h-
0 à 200 km/h-
400 mètres DA-
1000 mètres DA-
Consommations
Sur route-
Sur autoroute-
En ville-
Conduite sportive-
Consommation moyenne12.8
Réservoir90 litres
Autonomie autoroute- km
CO2314 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags10
ClimatisationSérie
Prix de basePlus fabriquée
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Volkswagen Phaeton V8
Crédit pas cher pour votre Volkswagen Phaeton V8
Donnez votre avis
ici

Volkswagen Phaeton: voir aussi...

Aucun avis posté sur Volkswagen Phaeton V8