8071 fiches techniques
537 essais
24 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 corolla verso
 607 v6 peugeot
 corvette c3
 golf
 clio 2
 clio

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :

Inscription
Désinscription

Question de sécurité :
en quelle année sommes nous ?
en 4 chiffres :



Derniers essais Dino Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Dino Flux RSS fiches techniques 
Dino 308 GT4 (1973-1974)
Dino 246 GTS (1972-1974)
Dino 246 GT (1969-1974)
Dino 206 GT (1968-1969)
Accueil Autoweb > Essais routiers > Dino >

Essai Dino 246 GT - GTS


Librairie Dino


Dino 246 GT - GTS : Essai

Seuls 152 modèles de la Dino 206 GT ont vu le jour, la 246 GT est donc l'aboutissement après le "brouillon". La 246 GT, c'est la cadette de la 206 GT... Quelle différence ? 400 cm3 supplémentaires et un empattement qui gagne 6 petits centimètres, mais aussi nombre d'améliorations techniques favorisant les performances, l'agrément et la fiabilité. Il est de notoriété que le petit 2 litres n'est pas exempt de tout reproche sur ce dernier point.

La 246 GT apparait en 1969, année de la prise de contrôle de Ferrari par Fiat (au détriment de Ford qui rêvait de mettre la main sur ce petit constructeur italien qui le défiait en course), aussi les cadences très artisanales sur la 206 deviennent industrielles sur la 246.

Moteur

Evolution majeure du V6 par rapport à la 206, le bloc alu est abandonné pour de la fonte afin de permettre l'augmentation de cylindrée car tout le monde demande une puissance supplémentaire. Les 433 cm3 sont gagnés essentiellement par un alésage accru, du coup le V6 devenu un 2.4 litres développe 195 chevaux et un couple de 23 mkg contre respectivement 180 ch et 20 mkg pour la 206 GT. Les régimes de rotation sont légèrement moindres, fini le rupteur au delà de 8000 tours. Bizarrement, le même bloc monté dans les Fiat est annoncé pour 180 chevaux ! 80 chevaux au litre tout de même : un rendement que lui envierait bien des modernes. Pour information la version US perd 15 chevaux et gagne une grosse poignée de kg liée à l'adoption du système anti pollution cher aux californiens.

Ce moteur connaîtra des véhicules bien différents comme les spyder et coupé Fiat plus bourgeois que sportif mais aussi la terrible Lancia Stratos pour laquelle ce V6 lui permettra de décrocher à plusieurs reprises la couronne du championnat du monde des rallyes.

Evolutions

On l'a vu il y en encore pléthore de modifications, un empattement allongé bénéfique pour la tenue en grande courbe, une carrosserie qui abandonne l'aluminium pour de l'acier bien plus commun (le poids s'en ressent pour prendre 150 kgs d'embonpoint), un réservoir à la contenance augmentée. Jusqu'en 74, date de sortie de ce modèle du catalogue, des évolutions touchant aussi bien les freins que les rapports de boite ou l'aménagement intérieur apparaitront.


  Production
1969
1970
1971
1972
1973
1974
81
272
832
828
471
3
-
-
-
280
681
313
Total
2487
1274

La 246 GT, c'est un peu l'apothéose de la série, de la marque : une ligne à tomber par terre; on peut tourner autour dans tous les sens et continuer indéfiniment à apprécier les lignes, galbes, rondeurs magiques imaginées par Pininfarina (dessin d'Aldo Brovaronne): 1.70m de large, 1.13m de haut, la perfection faite berlinette. Aujourd'hui cette auto a toujours le même pouvoir de fascination et les collectionneurs ne s'y trompent pas, même avec un badge Dino elle côte bien plus que nombre de Ferrari : comptez bien 60 000 euros pour un exemplaire en très bon état, mieux qu'une Testarossa ! N'oublions pas que c'est la première "Ferrari" à moteur central, concept qu'Enzo refusait à ses propres pur sangs.

A l'intérieur c'est une Daytona en réduction : même tableau de bord, même style mais position ultra basse, 2 énormes ailes avant pour mieux viser la route, volant à plat à l'italienne et traditionnelle grille alu permettant les savoureux "klong" des changements de rapport à la volée, une fois la boîte chaude. La batterie de 3 Weber double corps au coeur du V est bien là pour contribuer à faire chanter merveilleusement ce moteur magique. Quiconque ayant déjà entendu une 246 GT sait de quoi je parle... faudra penser à joindre un fichier .mp3 à l'occasion ! Une fois toutes les températures OK, le chant déjà sympathique aux régimes usuels se transforme en symphonie mécanique .. et oui, on tutoye les 8000 tours !

Côté comportement, c'est le grand sport tout en efficacité mais la 246 GT sait aussi être accessible; facile car très neutre elle permet de passer très vite dans les courbes rapides : merci le moteur central ! L'allégresse prodiguée par le moteur conduit inéxorablement à relancer tous les rapports pour profiter de la mélodie et de performances très modernes : 27.5" au 1000m et 240 km/h en pointe. Les rivales de l'époque (911 2.4 S, Lamborghini Uracco) ne font pas mieux. Ferrari peut être fier de sa "petite"gamme.

La 246 GTS introduite en 1972 correspond plus à un targa, premier d'une longue lignée de GTS dans la gamme inférieur de Ferrari. Aucune différence technique ne la caractérise du 246GT (ci-dessous un modèle US).

Pour moi la Dino 246, c'est quasiment la perfection : une ligne telle qu'on se dit qu'elle ne pouvait être autrement... on envie le designer d'avoir inventé ce dessin, on envie le propriétaire de pouvoir profiter d'une telle "gueule" à tout moment et puis il y a aussi ce V6 qui doit tant à la compétition et procure d'intenses frissons. Et puis La 246 GT c'est aussi regarder inlassablement les épisodes des Persuaders pour admirer les promenades de Tony Curtis à son volant et profiter des quelques glissades de la Dino.

LM.

Bookmark and Share


Dino 246 GT - GTS : Fiche technique
Marque : DinoDino
Modèle : 246 GT246 GTS
Années de production : 1969-19741972-1974
Moteur
Type du moteur : 6 cylindres en V à 65°6 cylindres en V à 65°
Energie : EssenceEssence
Disposition du moteurTransversal central arrièreTransversal central arrière
Alimentation 3carburateursWeber3carburateursWeber
Suralimentation --
Distribution2 doubles arbres à cames en tête2 doubles arbres à cames en tête
Nombre de soupapes2 par cylindre2 par cylindre
Alésage & Course 92.5 x 60.0 mm92.5 x 60.0 mm
Cylindrée 2418 cc2418 cc
Compression9.09.0
Puissance195 ch à 7600 tr/min195 ch à 7600 tr/min
Couple23.0 mkg à 5500 tr/min23.0 mkg à 5500 tr/min
Transmission
Boite de vitesses5 rapports5 rapports
Puissance fiscale14 cv14 cv
TransmissionPropulsionPropulsion
AntipatinageNonNon
ESPNonNon
Châssis
Direction CrémaillèreCrémaillère
Cx--
Suspension avantTriangles superposésTriangles superposés
Suspension arrièreTriangles superposésTriangles superposés
Freins avantDisquesDisques
Freins arrièreDisquesDisques
ABSNonNon
Pneu avant205/70 VR14205/70 VR14
Pneu arrière205/70 VR14205/70 VR14
Dimensions
Longueur423 cm423 cm
Largeur170 cm170 cm
Hauteur112 cm112 cm
Coffre00
Poids1230 kg1250 kg
Performances
Poids/Puissance6.306.41
Vitesse maxi (km/h)240235
0 à 100 km/h--
0 à 160 km/h--
0 à 200 km/h--
400 mètres DA15.2-
1000 mètres DA27.5-
Consommations
Sur route--
Sur autoroute--
En ville--
Conduite sportive20.0-
Consommation moyenne--
Réservoir70 litres70 litres
Autonomie autoroute- km- km
CO2NCNC
Prix & équipements
NB d'airbags--
Climatisation--
Prix de basePlus fabriquéePlus fabriquée
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Dino 246 GT - GTS
Crédit pas cher pour votre Dino 246 GT - GTS
Donnez votre avis
iciici

Dino 246: voir aussi...

Site officiel du constructeur : Dino

Les fiches techniques des concurrentes :Alfa Romeo Montréal
Chevrolet Corvette C3 350ci
Porsche 911 S 2.2 Essai: Porsche 911

Aucun avis posté sur Dino 246 GT - GTS