8079 fiches techniques
540 essais
23 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 mercedes benz 280 sel
 amilcar cs8
 corvette c3
 clio 2
 golf
 clio

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :

Inscription
Désinscription

Question de sécurité :
en quelle année sommes nous ?
en 4 chiffres :



Derniers essais Toyota Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Toyota Flux RSS fiches techniques 
Derniers essais vidéo. Toyota  


Accueil Autoweb > Essais routiers > Toyota >

Essai Toyota Yaris D4D


Librairie Toyota


Toyota Yaris D4D : Essai



Voici la troisième génération de Toyota Yaris, qui contrairement aux congénères Jazz, Micra et Colt a le bon goût de continuer à être disponible en diesel. Ça valait bien un essai sur les petites routes du Danemark !

Texte et photos: Manu Bordonado

Toyota Yaris D4D

Et oui, les concurrentes japonaises de la Yaris tournent maintenant toutes le dos au diesel, ce qui ne facilite pas leur diffusion sur notre marché. Toyota a en revanche pensé à nous : il ne faut pas oublier que la Yaris est made in France ! La marque prévoit même de vendre quelques 60% de ses Yaris en D4D. Deux autres motorisations sont également au programme : le 3 cylindres déjà connu de la précédente Yaris, mais aussi de l’iQ et surtout de l’Aygo d’un côté, et le 1.33 également connu de la précédente Yaris, de l’iQ3 et de... l'Aston Martin Cygnet ! Vous aurez donc compris qu’il n’est pour l’instant pas du tout question d’une quelconque version TS. Par contre il y aura bientôt une Yaris Hybrid qui risque fort de faire des ravages…

Toyota Yaris D4D

Les précédentes générations de Yaris plaisaient beaucoup aux femmes. Mission de l’actuelle : plaire aussi aux garçons ! Donc au programme design plus musclé, plus dynamique tant à l’extérieur (spoilers, gros essuie-glace unique, becquet sur certaines versions etc…) qu’à l’intérieur avec par exemple des compteurs revenus en face du conducteur et… à aiguilles. Mais le minimum aurait été de mettre un thermomètre de liquide de refroidissement. En tout cas, ce tableau de bord est certes plus dynamique, mais la Yaris a perdu avec l’instrumentation centrale l’une de ses particularités. Ce n’est pas la seule : dans la foulée, la petite dernière a perdu également ses grands rangements et… sa banquette coulissante. Et c’est dommage dans les deux cas ! Les plastiques sont un peu durs (et creux) au contact, mais d’aspect flatteur.

Toyota Yaris D4D

N’allez pas croire que tout est mauvais ! Les places arrière sont relativement spacieuses, les sièges sont spécialement agréable dans cette finition Style, tandis que le volant cuir, et le CD-MP3 avec prise auxiliaire et commande au volant est disponible de série sur toutes les finitions. La fonction de raccompagnement des feux aussi, c’est inédit à ce niveau de prix ! Dommage en revanche que le régulateur de vitesse ne soit pas disponible, même en option. On peut disposer en option du Toyota Touch & Go : une interface d’infodivertissement regroupant Bluetooth avec fonction audio (lecture par la voiture des musiques de votre téléphone), GPS Europe très lisible avec caméra de recul, alerte de survitesse et avertisseur de radars fixes ! Très lisible et très efficace, si ce n’est la voix perfectible du guidage. Une connexion 3G permettra même d’avoir à l'écran le prix des carburants alentours. On n’a en revanche toujours pas compris l’intérêt de la fonction Facebook sur cet appareil. Mais la bonne surprise est de toute façon ailleurs : le Toyota Touch & Go est disponible à prix d’ami. Il sera même offert les 6 mois à venir…

Au volant, la Toyota Yaris D4D est très agréable. Son excellente aérodynamique lui permet de se montrer silencieuse, tandis que le diesel est bien insonorisé également. La boite 6 rapports joue son rôle, en permettant au moteur de tourner doucement. Et si le moteur n’offre rien en dessous de 1800 tr/min, il se montre toujours souple et de bonne volonté. Avec ses 90 chevaux et ses 20.9 mkg de couple, il ne permet pas de gagner un rallye bien sûr mais suffit amplement dans la conduite de tous les jours. Et surtout, il permet de profiter d’un châssis réglé aux petits oignons.

Toyota Yaris D4D

Disposant de réglages spécialement adaptés au marché européen, la Yaris nous a régalés sur les petites routes danoises ! La direction est directe, le train avant est tranchant, l’arrière suit juste comme il faut, la prise de roulis est contenue… Vous allez aimer ! Le contrôle de stabilité VSC est de série sur toutes les Yaris mais nous ne l’avons jamais déclenché, même en faisant n’importe quoi, preuve que le châssis est sain et que l’électronique n’est pas là pour servir de cache-misère. En ville, la Yaris se comporte donc très bien, même si elle bénéficie d’un amortissement un peu ferme : on n’a rien sans rien ! Assis un peu en hauteur, on profite d’une bonne visibilité y compris vers l’arrière, ce qui n’est pas si fréquent sur les autos modernes. Les créneaux seront bien entendu aidés par la caméra de recul. Ce qui tombe bien car le rayon de braquage nous a un peu laissé sur notre faim : une Honda Jazz fait largement mieux.

Au terme de notre essai aux trajets assez varié, notre consommation s’est établie à 5 litres au 100, ce qui représente un bon chiffre. Cette valeur ne nous a pas étonné, et pour deux raisons : la première est que la boite de vitesses est assez longue, l’autre est que les émissions CO2 sont de seulement 103 g/km. Nulle doute que ces chiffres auraient été encore meilleurs avec un système Stop-Start, mais ce dernier est malheureusement réservé à la seule version 100 VVTi…

Toyota Yaris D4D

Rangements en moins, banquette fixe, la Toyota Yaris a perdu de ses agréables particularités. Mais elle offre désormais un agrément de conduite important, des équipements multimédias intéressants, tout en se montrant réellement plaisante à regarder.

Réagissez à l'essai de la Toyota Yaris D4D sur le forum

Bookmark and Share


Toyota Yaris D4D : Fiche technique
Marque : Toyota
Modèle : Yaris III D4D
Années de production : 2011-
Moteur
Type du moteur : 4 cylindres en ligne
Energie : Diesel
Disposition du moteurTransversal avant
Alimentation Rampe commune
Suralimentation Turbocompresseur + intercooler
DistributionArbre à cames en tête
Nombre de soupapes2 par cylindre
Alésage & Course 73.0 x 81.5 mm
Cylindrée 1364 cc
Compression16.5
Puissance90 ch à 3800 tr/min
Couple20.9 mkg à 1800 tr/min
Transmission
Boite de vitesses6 rapports
Puissance fiscale5 cv
TransmissionTraction
AntipatinageSerie
ESPSerie
Châssis
Direction Crémaillère, assistance électrique dégressive
Cx0.29
Suspension avantMc Pherson
Suspension arrièreEssieu de torsion
Freins avantDisques ventilés (258mm)
Freins arrièreTambours (203mm)
ABSSerie
Pneu avant175/70 R14
Pneu arrière175/70 R14
Dimensions
Longueur388 cm
Largeur170 cm
Hauteur151 cm
Coffre286 litres
Poids- kg
Performances
Poids/PuissanceNC
Vitesse maxi (km/h)-
0 à 100 km/h-
0 à 160 km/h-
0 à 200 km/h-
400 mètres DA-
1000 mètres DA-
Consommations
Sur route-
Sur autoroute-
En ville-
Conduite sportive-
Consommation moyenne-
Réservoir42 litres
Autonomie autoroute- km
CO2103 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags9
ClimatisationOption
Prix de base15200 euro -200 euro (écotaxe)
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Toyota Yaris D4D
Crédit pas cher pour votre Toyota Yaris D4D
Donnez votre avis
ici

Toyota Yaris III: voir aussi...

Aucun avis posté sur Toyota Yaris D4D