7726 fiches techniques
499 essais
16 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 ibiza 98
 audi 100 2.4
 clio 2
 clio
 golf
 206

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription

Derniers messages sur le forum ...



Derniers essais Alfa_Romeo Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Alfa_Romeo Flux RSS fiches techniques 
Accueil Autoweb > Essais routiers > Alfa_Romeo >

Essai Alfa Romeo 156 Selespeed



Librairie Alfa Romeo


Alfa Romeo 156 Selespeed : Essai

La vie bouge très vite. Surtout chez les constructeurs auto! Pour preuve, regardons les italiens : il y a 10 ans, on se demandait où allait Alfa Romeo, Honda faisait trembler Ferrari, Lancia dominait les rallyes… Aujourd’hui, Lancia manque d'air, Alfa Romeo produit des voitures passion, et Ferrari a remis Honda à sa place, notamment par le biais d’innovations comme la boîte séquentielle type F1. Une boîte séquentielle que l’on peut retrouver aussi chez Alfa Romeo.

Quel intérêt peut avoir une boîte séquentielle par rapport à une boîte classique ? Pour commencer, le mouvement est moindre : une petite impulsion et c’est tout. C’est autant de temps où on peut garder les deux mains au volant. Ensuite, comme on ne peut faire que + ou -, impossible de se tromper de rapport et, au feu vert, de démarrer sur le 3ème rapport (on en connait…) ou rétrograder de 5ème en 2nde… Enfin, le mécanisme de passage des rapports préserve le moteur des sur-régimes, et l’embrayage est parfaitement dosé.

Toutes ces qualités, une boîte automatique les propose également. Sauf que la boîte séquentielle laisse le conducteur libre de choisir son rapport, ce que la boîte auto ne fait évidemment pas, or c’est ce qui gène le plus souvent les conducteurs. Et dans une boîte séquentielle (une vraie boite sèche, type Alfa Selespeed, Ferrari F1 ou BMW SMG, et non une boîte auto à commande manuelle comme une Tiptronic), on conserve un véritable embrayage, alors que la boîte auto se dote d’un convertisseur de couple, consommateur de puissance… et de carburant. Dans l’absolu, une boîte séquentielle a donc toutes les qualités. Reste à voir comment ça se passe dans la pratique…

L’Alfa 156 Selespeed est basée sur une Alfa 156 2.0 TS 16v. Par rapport à celle-ci, on a raccourci le premier rapport, pour faciliter le travail de l’embrayage automatique (comme sur une Twingo Easy) et ajouté une commande séquentielle à la boîte. Le conducteur la dirige au choix par un court et agréable levier au plancher ou par deux boutons au volant. Disons le tout de suite, il y a à redire sur ces deux commandes. Rien de méchant. Les boutons au volant font pièces rapportées, et sont fabriqués dans une matière peu flatteuse. On se demande si elles vont rester solidaires du volant toute la vie de la voiture, et on leur préfère les commandes de l'Alfa 147 du même nom, placées derrière le volant. La commande au plancher, elle, est malheureusement inversée par rapport à une boîte séquentielle de compétition : ici, pour passer le rapport supérieur, il faut pousser le levier, et non le tirer comme on voudrait le faire.

On se sert finalement peu des boutons au volant, sur autoroute généralement. Sur route, on en vient vite à utiliser le levier, de manière à ne pas gêner l’action du volant. Et puis, c'est un mouvement dont on a l'habitude ! En ville enfin, dans la circulation, un petit bouton City autorise la boîte à gérer le passage des rapports, on se rapproche alors des prestations d’une boîte auto, en un peu moins souple.

La direction directe et les suspensions parfaitement guidées se combinent pour vite vous donner envie de passer à l’attaque. Le moteur, lui, reste celui qu’on connaît déjà des 156 2.0 TS 16v : si dans la conduite de tous les jours il sait se faire discret, il pousse dès qu’il arrive dans les tours et produit un bruit rageur qui est tout ce qu’il y a de plus envoûtant. Ce bruit, on l’apprécie particulièrement au rétrogradage, puisque la boîte nous fait alors un double débrayage des plus agréables !

Finalement, la boîte Selespeed n’est pas un gadget comme on aurait pu le penser. Il faut bien le dire, l’Alfa 156 Selespeed est une voiture très attachante, ce qui est souvent le cas chez les italiens, mais, et il faut le signaler, une voiture parfaitement au niveau tant en matière de tenue de route qu’en matière que qualité de fabrication. Vraiment dur de résister !

Bookmark and Share


Alfa Romeo 156 Selespeed : Fiche technique
Marque : Alfa Romeo
Modèle : 156 Selespeed
Années de production : 1999-2002
Moteur
Type du moteur : 4 cylindres en ligne
Energie : Essence
Disposition du moteurTransversal avant
Alimentation Gestion intégraleBosch Motronic
Suralimentation -
DistributionDouble arbre à cames en tête
Nombre de soupapes4 par cylindre
Alésage & Course 83.0x91.0 mm
Cylindrée 1970 cc
Compression10.0
Puissance155 ch à 6400 tr/min
Couple19.1 mkg à 3500 tr/min
Transmission
Boite de vitessesSequentielle 5 rapports
Puissance fiscale10 cv
TransmissionTraction
AntipatinageNon
ESPNon
Châssis
Direction Crémaillère, assistée
Cx0.31
Suspension avantMultibras
Suspension arrièreMultibras
Freins avantDisques ventilés (284mm)
Freins arrièreDisques (251 mm)
ABSSerie
Pneu avant205/60 WR15
Pneu arrière205/60 WR15
Dimensions
Longueur443 cm
Largeur174 cm
Hauteur141 cm
Coffre378 litres
Poids- kg
Performances
Poids/PuissanceNC
Vitesse maxi (km/h)215
0 à 100 km/h9.5
0 à 160 km/h-
0 à 200 km/h-
400 mètres DA17.2
1000 mètres DA30.7
Consommations
Sur route-
Sur autoroute-
En ville-
Conduite sportive-
Consommation moyenne11.3
Réservoir63 litres
Autonomie autoroute- km
CO2NC
Prix & équipements
NB d'airbags4
ClimatisationSérie
Prix de basePlus fabriquée
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Alfa Romeo 156 Selespeed
Crédit pas cher pour votre Alfa Romeo 156 Selespeed
Donnez votre avis
ici

Alfa Romeo 156: voir aussi...

Aucun avis posté sur Alfa Romeo 156 Selespeed