8101 fiches techniques
542 essais
23 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 peugeot 306 2002
 gts
 corvette c3
 clio 2
 clio
 golf

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :

Inscription
Désinscription

Question de sécurité :
en quelle année sommes nous ?
en 4 chiffres :



Derniers essais Jaguar Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Jaguar Flux RSS fiches techniques 
Accueil Autoweb > Essais routiers > Jaguar >

Essai Jaguar XJ6 et XJ12


Librairie Jaguar


Jaguar XJ6 et XJ12 : Essai

Le 26 septembre 1968, la Jaguar XJ était présentée au monde entier. Elle allait être produite pendant 25 ans sans grande évolution stylistique. Ce n'est qu'en 2009 que la XJ tournera définitivement le dos à cette ligne entrée dans l'histoire. A notre plus grand regret.

Jaguar XJ Serie I

La ligne de la nouvelle XJ gardait un lien de parenté avec les berlines de la marque et avec la Mk X en particulier, mais se distinguait par son profil fluide et bas : une caractéristique mise en valeur lorsque apparut fin 1972 la variante L à empattement long. Cet empattement devint d'ailleurs le seul disponible avec la Serie II en 1974, à la calandre plus petite en raison d'un pare-choc avant relevé. Son lancement a coïncidé avec le lancement de la rare XJC, très élégante variante coupé qui se caractérisait par son toit recouvert de vinyle et produite pendant seulement 4 ans. En 1979, la Serie III apporta des pare-chocs en plastique noir, heureusement par la suite rehaussés de touches chromées et d'une paire de phares additionnels. La partie arrière de son pavillon était relevée, ses poignées de portes encastrées, pendant que les vitres arrière étaient agrandies et que celles de l'avant perdaient leur custode.

Jaguar XJ Serie II

Sous le capot plongeant qui la caractérise, la XJ cache le célèbre 6 cylindres en ligne XK apparu 20 ans plus tôt sur le roadster du même nom. Il est alors disponible en version 2.8-litre de 149 chevaux DIN, dérivé du 2.4 de la 240. Il sera remplacé en 1975 par un 3.4-litre de 163 chevaux. La version la plus courante de la gamme est cependant motorisée par le 4.2-litre hérité de la Type E. Il délivre alors 186 chevaux DIN, soit… 248 chevaux SAE. Vive les normes de l'époque ! Il suivra la XJ jusqu'en 1987. Presque 40 ans de carrière pour ce moteur, ce n'est pas rien ! Mais c'est en 1972 qu'était apparu le joyau de la marque : un V12 issu d'un projet de compétition finalement abandonné. Fort de quelques 265 chevaux (et plus avec l'apport de l'injection), il fait entrer la XJ12 parmi l'élite des berlines.

Jaguar XJ Serie II

Il fit aussi de la XJ12 une légende vivante : en effet, la marque fut à partir de la fin des années 60 intégrée au groupe BMC (British Motors Corporation). Une idée prometteuse sans doute sur le papier, mais assez désastreuse en matière de qualité de construction. Lorsque la marque, à bout de souffle, conçut la XJ40, remplaçante de la XJ, les ingénieurs eurent peur qu'on lui greffât un jour un V8 étranger et prirent donc un malin plaisir à concevoir un berceau moteur suffisamment étroit pour ne pouvoir accueillir que les 6 cylindres en ligne de la marque. Du coup, lorsque la marque a été privatisée et a décidé de continuer à utiliser le V12, il ne fût bien sur pas possible de le glisser facilement sous le capot… C'est ainsi que la XJ12 a survécu de 6 ans au reste de la gamme. En 1993, son côté hors du temps était devenu son meilleur argument de vente et la belle avait encore un certain succès !

Jaguar XJC Serie IIEn tant que marque auréolée de multiples victoires au Mans, Jaguar laissait à ses clients le choix entre la boite automatique et la boite mécanique pour ses XJ6. Dans le premier cas, l'heureux conducteur pouvait disposer d'un élément General Motors à 3 rapports. Dans le second cas, il s'agissait d'une boite à 4 rapports avec overdrive sur le 4ème. La Serie III remplaça ce vestige du passé par une plus moderne boite 5 rapports d'origine Rover, même si la quasi-totalité des exemplaires furent livrés en boite automatique. La noble XJ12 ne laissait par contre aucun choix : boite automatique 3 rapports pour tout le monde. Dommage. Dommage car la XJS V12 assez voisine mécaniquement offrait, elle, le choix entre boite méca et boite auto. Dommage aussi car chez le concurrent Mercedes, les boites auto avaient 4 rapports…

Dans tous les cas, les performances offertes étaient à la hauteur de la réputation de la marque. Il est possible d'obtenir de très belles moyennes en XJ, sauf peut-être si vous disposez d'une 2.8-litre en boite automatique... Une version 6 cylindres est plus ou moins capable d'évoluer à 200 chrono et d'atteindre les 100 km/h en 10 secondes. C'est certes un temps à la portée de beaucoup de diesels, mais ce n'était pas rien il y a quelques 40 ans. Bien entendu, la XJ12 évolue dans les sphères supérieures. Malgré une aérodynamique d'un autre âge et une boite à seulement 3 rapports, cette berline était capable de dépasser les 230 chrono, rien de moins, et un 0-100 abattu en près de 8 secondes. On n'ose pas imaginer ce qu'aurait donné une XJ12 avec la boite 5 des Type E et des XJS…

Jaguar XJ Serie II

Les Jaguar ont été les premières voitures de compétition à utiliser des freins à disques, il était donc normal que la XJ en dispose aux 4 roues. Bien entendu, la XJ12 dispose d'éléments ventilés sur les roues avant. D'abord car le train avant est sensiblement plus lourd, ensuite parce qu'on arrive beaucoup plus fort en courbe qu'avec une XJ6… La suspension pouvait compter sur 4 roues indépendantes, et sur un train arrière plus moderne que celui de la S-Type qu'elle remplaçait. La direction était plus précise que nombre de ses concurrentes puisque à crémaillère, et l'assistance était livrée de série en France. La tenue de route faisait donc partie des références du genre lors de sa sortie. Bien entendu, au bout de 25 ans de carrière, la concurrence avait refait son retard…

Jaguar XJ Serie III

Le succès des Jaguar n'était pas seulement dû à leurs qualités dynamiques. L'intérieur était également digne d'éloges. Là, tout est motif de satisfaction et le temps a rendu ce lieu encore plus agréable. La faible habitabilité rend l'atmosphère intimiste et chaleureuse, impression augmentée bien entendu par les matériaux. Ouvrir la porte libère un parfum de cuir enivrant. Se glisser dans les fauteuils donnent envie de ne plus jamais en sortir. Tout ce qui n'est pas recouvert de cuir l'est de bois vernis. Le conducteur se trouve face à un fin volant comme cela n'existe plus depuis l'avènement de l'airbag et devant une batterie de cadrans qui permettent de se renseigner sur la santé de l'auto. Dans sa main, un sélecteur de boite automatique finement travaillé. A portée de doigt, quelques boutons dont le fameux permettant de sélectionner les réservoirs bâbord et tribord. Avec ses qualités et ses défauts, la Jaguar charme à 200%. C'est ça, une vraie anglaise.

Jaguar XJ Serie III

La Jaguar XJ traîne derrière elle une sacrée réputation en matière de… non-fiabilité. Et pour cause ! Lancée à la grande époque de la BMC, la qualité des matériaux et surtout le soin apporté au montage vont se dégrader au fil des années, et ce jusqu'à la privatisation et aux efforts du président, Sir John Egan, pour remettre la marque sur les rails. Autrement dit, si certains propriétaires ont atteint les 300.000 km avec leurs Serie I et si une Serie III entretenue parait tout à fait valable, on en connaît d'autres qui ont rarement dépassé les 500 km sans panne sur leur Serie II… En conséquence, le tarif d'une XJ en occasion peut parfois se montrer particulièrement bas.

Jaguar XJ Serie III

La Jaguar XJ est souvent considérée comme la plus belle berline du monde et nous ne pouvons qu'être de cet avis. L'intérieur est pour sa part une compilation de tout ce qu'on peut aimer sur une anglaise. Enfin, la fiche technique est à l'avenant. L'ensemble est donc terriblement tentant. Si l'on sait où l'on met les pieds…

Réagissez à cet essai sur le forum

 

Bookmark and Share


Jaguar XJ6 et XJ12 : Fiche technique
Marque : JaguarJaguarJaguarJaguarJaguarJaguarJaguar
Modèle : Serie I XJ6 4.2Serie I XJ12Serie II XJ6 4.2Serie II XJ12 EFiSerie III XJ6 4.2Serie III XJ12 HESerie III XJ12
Années de production : 1968-19731972-19731974-19791976-19791980-19861983-19871988-1993
Moteur
Type du moteur : 6 cylindres en ligne12 cylindres en V à 60°6 cylindres en ligne12 cylindres en V à 60°6 cylindres en ligne12 cylindres en V à 60°12 cylindres en V à 60°
Energie : EssenceEssenceEssenceEssenceEssenceEssenceEssence
Disposition du moteurLongitudinal avantLongitudinal avantLongitudinal avantLongitudinal avantLongitudinal avantLongitudinal avantLongitudinal avant
Alimentation 2carburateurs4carburateurs2carburateursInjection électroniqueInjection électroniqueInjection électroniqueInjection électronique
Suralimentation -------
DistributionDouble arbre à cames en tête2 simples arbres à cames en têteDouble arbre à cames en tête2 simples arbres à cames en têteDouble arbre à cames en tête2 simples arbres à cames en tête2 simples arbres à cames en tête
Nombre de soupapes2 par cylindre2 par cylindre2 par cylindre2 par cylindre2 par cylindre2 par cylindre2 par cylindre
Alésage & Course 92.0 x 106.0 mm90.0 x 70.0 mm92.0 x 106.0 mm90.0 x 70.0 mm92.0 x 106.0 mm90.0 x 70.0 mm90.0 x 70.0 mm
Cylindrée 4235 cc5343 cc4235 cc5343 cc4235 cc5343 cc5343 cc
Compression8.0-8.09.08.712.5-
Puissance186 ch à 5500 tr/min265 ch à 5850 tr/min170 ch à 4500 tr/min287 ch à 5750 tr/min205 ch à 5000 tr/min295 ch à 5500 tr/min264 ch à 5250 tr/min
Couple39.1 mkg à 3750 tr/min42.0 mkg à 3500 tr/min31.9 mkg à 3000 tr/min40.7 mkg à 4500 tr/min32.2 mkg à 4500 tr/min44.0 mkg à 3250 tr/min38.5 mkg à 2750 tr/min
Transmission
Boite de vitesses4 rapports + overdriveAuto 3 rapports4 rapports + overdriveAuto 3 rapports5 rapportsAuto 3 rapportsAuto 3 rapports
Puissance fiscale24 cv31 cv24 cv31 cv24 cv28 cv31 cv
TransmissionPropulsionPropulsionPropulsionPropulsionPropulsionPropulsionPropulsion
AntipatinageNonNonNonNonNonNonNon
ESPNonNonNonNonNonNonNon
Châssis
Direction Crémaillère assistéeCrémaillère assistéeCrémaillère assistéeCrémaillère assistéeCrémaillère assistéeCrémaillère assistéeCrémaillère assistée
Cx-------
Suspension avant----Triangles superposésTriangles superposésTriangles superposés
Suspension arrière-------
Freins avantDisquesDisques ventilésDisquesDisquesDisques ventilésDisques ventilésDisques ventilés
Freins arrièreDisquesDisquesDisquesDisquesDisquesDisquesDisques
ABSNonNonNonNonNonNonNon
Pneu avantE 70 VR15205/70 VR15E 70 VR15E 70 VR15205 VR15215/70 VR15215/70 VR15
Pneu arrièreE 70 VR15205/70 VR15E 70 VR15E 70 VR15205 VR15215/70 VR15215/70 VR15
Dimensions
Longueur481 cm481 cm481 cm481 cm496 cm496 cm496 cm
Largeur177 cm177 cm177 cm177 cm177 cm177 cm177 cm
Hauteur134 cm134 cm134 cm134 cm137 cm137 cm137 cm
Coffre0000000
Poids1450 kg1737 kg1450 kg- kg1780 kg1885 kg1885 kg
Performances
Poids/Puissance7.796.558.52NC8.686.387.14
Vitesse maxi (km/h)204230195224209240220
0 à 100 km/h----9.88.19.7
0 à 160 km/h-----29.1-
0 à 200 km/h-------
400 mètres DA-------
1000 mètres DA-----29.031.6
Consommations
Sur route-------
Sur autoroute-------
En ville-------
Conduite sportive-------
Consommation moyenne-----14.214.2
Réservoir105 litres105 litres91 litres91 litres91 litres91 litres91 litres
Autonomie autoroute- km- km- km- km- km- km- km
CO2NCNCNCNCNCNCNC
Prix & équipements
NB d'airbags-------
ClimatisationOptionOptionOptionOptionOptionSérieSérie
Prix de basePlus fabriquéePlus fabriquéePlus fabriquéePlus fabriquéePlus fabriquéePlus fabriquéePlus fabriquée
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Jaguar XJ6 et XJ12
Crédit pas cher pour votre Jaguar XJ6 et XJ12
Donnez votre avis
iciiciiciiciiciiciici

Jaguar Serie I: voir aussi...

Site officiel du constructeur : Jaguar

Les fiches techniques des concurrentes :Mercedes Benz W109 300 SEL
Mercedes Benz W109 300 SEL
Mercedes Benz W109 300 SEL 3.5

Aucun avis posté sur Jaguar XJ6 et XJ12