7797 fiches techniques
506 essais
18 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 k20
 citadine
 clio 2
 golf
 clio
 206

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription

Derniers messages sur le forum ...



Derniers essais Renault Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Renault Flux RSS fiches techniques 
Derniers essais vidéo. Renault  


Accueil Autoweb > Essais routiers > Renault >

Essai Renault Twizy



Librairie Renault


Renault Twizy : Essai



Renault Twizy

Exit les monospaces, les SUV, les crossovers, les berlines et les citadines compactes. Place aux quadricycles, un segment auquel nous sommes peu habitués mais qui se prête bien à l’environnement urbain.

Par ses positionnements spécifiques, Renault a souvent le chic pour éviter les comparaisons directes avec la concurrence, à tel point que certains n’hésitent pas à dire que la marque française ne fait pas de voitures… Mais des Renault. La gamme ZE (Zéro Emission) et ses batteries en location sont un bel exemple de cette exception automobile. Dans ce cadre, le Twizy pousse le bouchon encore plus loin puisque, selon la réglementation en vigueur, il ne s’agit vraiment pas d’une voiture… Mais d’un quadricycle. Il doit cette classification à sa masse inférieure à 400 kg (sans batterie) et à sa puissance inférieure à 15 kW (environ 20 ch). En conséquence, l’étrange objet électrique roulant de Renault impose une modification radicale des critères de jugement. Il concurrence en effet les scooters et les voiturettes sans permis avec ses deux modèles : le Twizy, qui se conduit avec un permis B1 (inclus dans le permis B) et le Twizy 45 qui demande les mêmes certifications qu’un scooter (le « 45 » fait référence à la vitesse maximale). Les deux peuvent se conduire à partir de 16 ans.

Renault Twizy

Extérieurement, le Twizy n’a pourtant rien d’un scooter si on excepte le toit qui pourrait rappeler le défunt BMW C1. Les quatre roues en 13 pouces le rapprochent bien d’une voiturette et les suspensions apparentes donnent même au Twizy un petit air d’Ariel Atom. La remarque prête peut-être à sourire quand on sait que ce quadricycle ne dépasse pas 17 chevaux mais elle n’est pas complètement aberrante si on garde à l’esprit que le châssis a été développé par Renault Sport. Sachant cela, on regarde le Twizy d’un autre œil. L’habitacle est entouré par une véritable structure protectrice dans les montants tandis que la batterie se situe dans un berceau séparé. Une structure déformable à l’avant permet au Twizy d’encaisser un choc frontal à 50 km/h sans dommage direct pour le conducteur. Ce dernier peut aussi compter sur l’airbag de série présent dans le volant. Pour se démarquer des scooters et des voiturettes, Renault joue donc sur le côté affectif. Le message serait : « vous êtes parents ? Votre enfant de 16 ans réclame un moyen de transport mais vous êtes inquiets pour sa sécurité ? Voilà ce que nous proposons ».

Renault Twizy

Le Twizy se rapproche bien du scooter sur un point : il n’est pas fermé. Les portières en élytres ont surtout une fonction de pare-vent et ne ferment que la partie basse de l’habitacle. Elles sont d’ailleurs en option. Derrière le conducteur, un passager peut prendre place et étendre ses jambes de chaque côté du siège avant. Sa visibilité est assez réduite mais il se trouve nettement mieux installé que sur une selle. Les deux occupants bénéficient en outre de ceintures de sécurité.

L’équipement intérieur demeure aussi sommaire que sur un scooter. La planche de bord ne compte que trois boutons : warning, marche avant et marche arrière. Le tableau de bord à affichage numérique donne l’heure, la consommation instantanée, la vitesse et l’autonomie restante. De chaque côté, deux trappes s’ouvrent sur des rangements de 3,5 et 5 litres. Un... coffre de 31 litres est caché dans le dossier du siège arrière. Bien pratique par son volume et sa profondeur, il ne dispose cependant que d’une ouverture étroite par laquelle on aura du mal à faire passer un sac d’étudiant, même de taille modeste.

Le volant et le dossier du siège conducteur sont fixes, ce qui ne conviendra pas forcément à toutes les morphologies, d’autant que le pédalier issu de la Dacia Logan n’est pas très adapté au Twizy. La pédale de frein, rendue dure par l’absence de servofrein, demandera un effort de torsion régulier sur l’articulation de la cheville droite. Elle est aussi trop au centre pour permettre un freinage efficace du pied gauche.

Renault Twizy

C’est une fois lancé sur la route que le Twizy surprend vraiment. De l’avis général, on ne s’était pas autant fait plaisir au volant d’une Renault depuis… Depuis longtemps ! Dénué d’aides à la conduite et même de direction assistée, ce quadricycle ne trouve pas de comparaison sur la route. Ses suspensions McPherson très dures et son moteur en position arrière le font presque passer pour un gros kart. La direction manque en revanche de répondant quand il s’agit de zigzaguer. Le Twizy, à la fois maniable et sécurisant, tient le pavé d’une manière étonnante, notamment dans les ronds-points. Renault Sport lui a toutefois imposé une tendance au sous-virage pour calmer les ardeurs des jeunes conducteurs. Dans la même optique dissuasive, les pneus Continental eContact développés spécialement pour le Twizy émettent un crissement bien avant la perte d’adhérence. De toute façon, en cas de sous-virage, un coup de frein intuitif remet instantanément le Twizy sur sa trajectoire. On remarquera à ce propos qu’il dispose de quatre freins à disques de série alors que même la Twingo ne les a pas !

Le silence de fonctionnement, si appréciable à l’arrêt, devient plus discutable quand on roule. L’habitacle ouvert laisse entrer le sifflement lancinant du moteur électrique qui est pourtant largement préférable aux pétarades d’un scooter.

Renault Twizy

Le moteur électrique de 17 ch du Twizy délivre 5.8 mkg de couple dès le démarrage. Malgré une masse à vide de seulement 473 kg avec les batteries, il peine un peu à s’arracher depuis une position d’arrêt. A une intersection ou un rond-point, pour couper des voies, il ne faudra jamais le surestimer. Une fois ce cap franchi, on passe très facilement de 10 à 60 km/h avec confort et linéarité. Au-delà de 70 km/h, sur le plat, l’accélération devient laborieuse mais on finit toujours par atteindre la vitesse maximale d’environ 84 km/h au compteur. Avec une bonne descente et de l’entrainement, il est même possible de dépasser les 90. Pour une fois qu’on peut annoncer avoir testé une vitesse maximale sans enfreindre la loi (et donc sans se faire censurer), on ne va pas se gêner ! De son côté, le Twizy 45 se contente de 5 chevaux et, de fait, ne se sentira bien qu’en ville.

Restent maintenant les épineux problèmes de l’autonomie et du prix. Officiellement, le Twizy peut parcourir 100 km avec une recharge selon les cycles normés propres aux quadricycles. Dans la pratique, Renault annonce entre 70 et 80 km. Après essai, on dira qu’il peut faire 50 km quelle que soit la façon de conduire et en mélangeant des parcours urbains et extra-urbains. Les 70-80 km sont facilement atteignables à condition de gérer sa consommation intelligemment et de circuler majoritairement en ville. Le Twizy comprend une prise domestique banale avec un cordon de trois mètres dans le compartiment avant. Les batteries se rechargent complètement en trois heures et demie.

Renault Twizy

Les tarifs démarrent à 7690 € pour le Twizy et 6990 € pour le Twizy 45, sans les portes. Comme d’habitude, Renault a tenu à tout compliquer en proposant trois niveaux de finition qui n’apportent que des détails esthétiques sans grand intérêt. A l’instar des autres véhicules ZE, Renault loue la batterie au lieu de la vendre. Les prix varient selon la durée du contrat (renouvelable) et le kilométrage prévu (réajustable). Pour un contrat de 36 mois et à raison de 7500 km/an, il en coûtera 50 € par mois. Pour 12 mois et 15 000 km/an, cela fera 72 € par mois.

A ce jour, aucune incitation fiscale ni bonus écologique n’est prévu en France pour les quadricycles. Avec un Twizy plus cher qu’un scooter basique mais moins qu’une voiturette, Renault vise donc encore une fois les familles aisées en mettant en avant des arguments sécuritaires et pratiques. Grâce à sa division Sport, la marque française a surtout réussi le tour de force d’associer la propulsion électrique au plaisir juvénile de conduire.

Texte: Renaud Lacroix
Photos: Renaud Lacroix, Sébastien Rabatel & constructeur

Réagissez à l'essai du Renault Twizy sur le forum

Les recharges publiques: l'exemple d'Aix en Provence

Plusieurs villes en France travaillent sur les solutions de recharge pour les véhicules électriques. Pendant que Paris a trouvé une solution en ouvrant aux Renault Twizy les bornes de recharge des Autolib, la ville d'Aix en Provence fait encore mieux en offrant carrément la recharge des véhicules électriques lorsque l'on se gare dans l'un des parkings de la ville. La première borne était ainsi inaugurée courant juin, avec l'équipe de la mairie et un beau choix de véhicules électriques: Diabline, iOn, Twizy, Leaf, Fortwo et Tesla Roadster, il y avait presque tous les modèles !

Renault Twizy à la toute première borne de recharge publique d'Aix en Provence

A Aix en Provence, le stationnement est également gratuit dans les rues de la ville, pour les véhicules électriques. Vous rêviez de la fin des horodateurs ? Achetez donc une Twizy !

Bookmark and Share


Renault Twizy : Fiche technique
Marque : RenaultRenault
Modèle : Twizy 45Twizy
Années de production : 2012-2012-
Moteur
Type du moteur : ElectriqueElectrique
Energie : ElectriqueElectrique
Disposition du moteurTransversal central arrièreTransversal central arrière
Alimentation
Suralimentation --
Distribution--
Nombre de soupapessans soupapesans soupape
Alésage & Course - mm- mm
Cylindrée 0 cc0 cc
Compression--
Puissance5 ch à - tr/min17 ch à - tr/min
Couple3.4 mkg à 0 tr/min5.8 mkg à 0 tr/min
Transmission
Boite de vitessesCVTCVT
Puissance fiscale1 cv2 cv
TransmissionPropulsionPropulsion
AntipatinageNonNon
ESPNonNon
Châssis
Direction CrémaillèreCrémaillère
Cx--
Suspension avantPseudo McPhersonPseudo McPherson
Suspension arrièrePseudo McPhersonPseudo McPherson
Freins avantDisques (214mm)Disques (214mm)
Freins arrièreDisques (204mm)Disques (204mm)
ABSNonNon
Pneu avant125/80 R13125/80 R13
Pneu arrière145/80 R13145/80 R13
Dimensions
Longueur233 cm233 cm
Largeur123 cm123 cm
Hauteur145 cm145 cm
Coffre31 litres31 litres
Poids- kg- kg
Performances
Poids/PuissanceNCNC
Vitesse maxi (km/h)45 (bridée)80
0 à 100 km/h--
0 à 160 km/h--
0 à 200 km/h--
400 mètres DA--
1000 mètres DA--
Consommations
Sur route00
Sur autoroute00
En ville00
Conduite sportive00
Consommation moyenne00
Réservoir0 litres0 litres
Autonomie autoroute120 km100 km
CO2NCNC
Prix & équipements
NB d'airbags11
Climatisation--
Prix de base6990 euro 7690 euro
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Renault Twizy
Crédit pas cher pour votre Renault Twizy
Donnez votre avis
iciici

Renault Twizy: voir aussi...

Site officiel du constructeur : Renault


Aucun avis posté sur Renault Twizy