8096 fiches techniques
541 essais
12 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 seat ibiza 1200 st
 paceman d
 corvette c3
 clio 2
 clio
 golf

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :

Inscription
Désinscription

Question de sécurité :
en quelle année sommes nous ?
en 4 chiffres :



Derniers essais Maserati Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Maserati Flux RSS fiches techniques 
Maserati 424 v (1993-1994)
Maserati 424 v (1990-1992)
Maserati 422 (1988-1991)
Maserati 222 E - SE (1990-1994)
Maserati 222 (1988-1990)
Accueil Autoweb > Essais routiers > Maserati >

Essai Maserati 3200 GT


Librairie Maserati


Maserati 3200 GT : Essai

Maserati 3200 GT

Dans les années 50, Maserati était l'égal des plus grands, dont Ferrari. Mais à l'approche des années 70 la marque n'eut pas la protection d'un grand constructeur comme Fiat. Car le bref passage chez Citroën ne sera pas une grande réussite…

Aussi, à la fin des années 70 on pense à faire table rase du passé et on fait le pari de construire une berline 4 places à hautes performances, la Biturbo. C'est de notoriété publique, la voiture eut peu de succès et ceux qui ont sauté le pas s'en souviennent encore. Sans parler de l'intérieur indigne d'une telle marque, on ne peut oublier le comportement et la fiabilité de la voiture, et les différentes retouches apportées au modèle n'arrangeront jamais vraiment les choses… De reprise en main en bonne intention, la marque va survivre plus ou moins. Au début des années 90, on va progressivement voir arriver de bonnes voitures, comme la Shamal puis la Quattroporte. Et puis la destinée de la marque fut confiée à Ferrari.

Première étape, assainir la gamme. La Quattroporte reçoit une Evoluzione et la Ghibli, ultime descendante des Biturbo, disparaît. Le trou laissé dans la gamme par ce modèle ne va pas rester vide longtemps puisque un coupé 2+2, made by Ferrari, arrive. La nouvelle 3200 GT (le matricule fait référence à la cylindrée mais surtout à la 3500 GT, première Maserati produite en série) se distingue nettement des modèles précédents dessinés par Marcello Gandini. Ici, c'est Giugiaro qui nous a concocté une ligne reprenant quelque peu les recettes utilisées par sa concurrente Jaguar XKR, mais avec plus de succès. La ligne devait tout d'abord donner une impression de qualité (lignes épaisses et arrière massif) tout en suggérant la puissance (long capot plongeant). Ici, quelques petits détails soulignent cette magnifique carrosserie, comme les minces feux arrières en boomerang ou les prises d'air sur le capot. Du grand art !

Mécaniquement, on reste en terrain connu. Le V8 est en effet issu de la Quattroporte qui le tirait elle-même de la Shamal. Maserati ne s'en vante pas vu la réputation que la marque traine. Fort heureusement, le moteur a reçu moult améliorations depuis sa sortie, et il est meilleur que jamais. Les deux turbocompresseurs sont toujours présents, mais ils ont été retravaillés pour offrir encore plus de puissance à bas régime. Dans cette optique, l'accélérateur est passé au drive by ware (potentiomètre et non plus cable), ce qui lui permet d'adopter au passage un antipatinage, chose utile dans une GT suralimentée, surtout lorsqu'elle est signée Maserati. Ceux qui ont vu une Biturbo sur revêtement gras comprendront. Bref, si la puissance a bien progressé avec désormais 370 chevaux (pas mal pour un 3.2 litres…) le couple a lui fait un véritable bond, proposant une réserve de 50.0 mkg ! Le bruit est indescriptible, mêlant le grondement du V8 aux sifflements des turbos... il aurait fallu l'enregistrer !

Côté châssis, on constate tout de suite l'arrivée des ingénieurs Ferrari aux commandes. Malgré l'ASR, un différentiel autobloquant asymétrique a été maintenu, alors que Porsche a cru bon de ne plus en proposer. Si le train avant s'est inspiré des précédentes Biturbo, un tout nouveau train arrière a été conçu. Il est censé avoir calmé les ardeurs de l'arrière de la voiture. Néanmoins, nous vous déconseillons de couper l'antipatinage, car le moteur est explosif et a vite fait de faire patiner les roues arrières, même à 50 km/h. Au final, la voiture propose un rare agrément de conduite.

Tout n'est pas rose : la transmission manuelle présente parfois quelques à-coups, et la fiabilité reste encore inégale. La version suivante, sans turbo, progresse sur ce point, mais a perdu une partie du charme de la 3200... Celle-ci fera craquer n'importe lequel qui l'essaiera, et propose un compromis plus sportif que les 911 Carrera et XKR, ses deux seules concurrentes…

 

Bookmark and Share


Maserati 3200 GT : Fiche technique
Marque : MaseratiMaserati
Modèle : 3200 GT 3200 GT A
Années de production : 1999-20022000-2002
Moteur
Type du moteur : 8 cylindres en V à 90°8 cylindres en V à 90°
Energie : EssenceEssence
Disposition du moteurLongitudinal avantLongitudinal avant
Alimentation Gestion intégraleMagnetti-MarelliGestion intégraleMagnetti-Marelli
Suralimentation 2 turbos IHI TTW9 (1.1 bar) + 2 intercoolers2 turbos IHI TTW9 (1.1 bar) + 2 intercoolers
Distribution2 doubles arbres à cames en tête2 doubles arbres à cames en tête
Nombre de soupapes4 par cylindre4 par cylindre
Alésage & Course 80.0 x 80.0 mm80.0 x 80.0 mm
Cylindrée 3217 cc3217 cc
Compression8.08.0
Puissance370 ch à 6250 tr/min370 ch à 6250 tr/min
Couple50.0 mkg à 4500 tr/min50.0 mkg à 4500 tr/min
Transmission
Boite de vitesses6 rapportsAuto 4 rapports
Puissance fiscale30 cv31 cv
TransmissionPropulsionPropulsion
AntipatinageNonNon
ESPNonNon
Châssis
Direction Crémaillère, assistance dégressiveCrémaillère, assistance dégressive
Cx0.320.34
Suspension avantTriangles superposésTriangles superposés
Suspension arrièreTriangles superposésTriangles superposés
Freins avantDisques ventilés (330mm)Disques ventilés (330mm)
Freins arrièreDisques ventilés (310mm)Disques ventilés (310mm)
ABSSerieSerie
Pneu avant235/40 ZR18235/40 ZR18
Pneu arrière265/35 ZR18265/35 ZR18
Dimensions
Longueur451 cm451 cm
Largeur183 cm183 cm
Hauteur131 cm131 cm
Coffre280 litres0
Poids1590 kg1627 kg
Performances
Poids/Puissance4.294.39
Vitesse maxi (km/h)280271
0 à 100 km/h5.86.2
0 à 160 km/h12.312.4
0 à 200 km/h19.321.0
400 mètres DA14.014.2
1000 mètres DA24.825.2
Consommations
Sur route--
Sur autoroute--
En ville--
Conduite sportive21.0-
Consommation moyenne17.2-
Réservoir90 litres90 litres
Autonomie autoroute- km- km
CO2NCNC
Prix & équipements
NB d'airbags22
ClimatisationSérieSérie
Prix de basePlus fabriquéePlus fabriquée
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Maserati 3200 GT
Crédit pas cher pour votre Maserati 3200 GT
Donnez votre avis
iciici

Maserati 3200 GT: voir aussi...

Aucun avis posté sur Maserati 3200 GT