8081 fiches techniques
540 essais
23 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 bmw 320 i e30
 tesla x90
 corvette c3
 clio 2
 clio
 golf

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :

Inscription
Désinscription

Question de sécurité :
en quelle année sommes nous ?
en 4 chiffres :



Derniers essais Audi Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Audi Flux RSS fiches techniques 
Accueil Autoweb > Essais routiers > Audi >

Essai Audi TT RS Roadster


Librairie Audi


Audi TT RS Roadster : Essai

Le roadster au cœur de rocker
Texte et photos Thomas Riaud

Le TT RS, c’est l’enfant terrible de la gamme Audi, avec un bouillonnant 5 cylindres turbo de 340 ch sous le capot. Lorsqu’il tombe le haut, c’est pour mieux faire chavirer ses nombreux fans, amateurs de concert en plein air et de jolies groupies. Ce TT RS roadster, il est terrible !

Audi TT RS

Comme notre Johnny national, l’Audi TT n’a pas d’âge. Il traverse les années sans prendre une ride, loin des préoccupations de la dernière mode. Logique, car c’est lui qui fait la mode ! D’ailleurs, la plus belle démonstration est sans doute que cette génération  apparue en 2006, reste une copie presque conforme à l’original. Presque mais pas tout à fait, car contrairement à son ancêtre ce TT repensé de fond en comble a massivement recours à l’aluminium.

En tout cas, avec ce TT à la ligne pure et très simple en apparence, superbe, Audi semble bien avoir trouvé son élixir de jouvence, comme Porsche l’a fait sans le savoir à l’époque avec la 911. Mais pour rester en haut de l’affiche une star, aussi talentueuse soit-elle, doit savoir renouveler ses gammes sans pour autant trahir ses fondamentaux. C’est l’objectif avoué par la volcanique version TT RS, déclinée désormais en Roadster. Le prochain tube de l’été ? Sans doute !

Audi TT RS

RS ? Résolument Sportif !

Comme se plaît à le chanter Jacques Dutronc, ce roadster n’est pas destiné aux petits minets mangeant leur ronron au drugstore. Autrement dit, les inconditionnels de la balade tranquille coude à la portière feraient mieux de passer leur chemin. D’ailleurs, le musclé TT RS affiche clairement la couleur, quitte à heurter les âmes sensibles, en exhibant un gros aileron fixe à l’arrière. Une touche un brin tapageuse (ou tuning, c’est selon), qui casse il est vrai la pureté de la ligne, mais nécessaire aux vues du haut niveau de performance atteint par ce TT griffé « RS ».

Chez Audi, qui connaît bien la musique, ces deux lettres magiques étrennées sur la RS2 en disent plus qu’un long discours. Elles sont aussi synonymes de finition sur mesure, avec un habitacle full options résolument sportif, équipé de baquets siglés TT RS très enveloppants, habillés de cuir. Ce sigle prometteur se retrouve aussi sur les seuils de porte, les compteurs spécifiques (à cadrans noirs et aiguilles rouges), le pommeau de levier de vitesses en aluminium brut ou encore le volant multifonction à méplat, à la prise en main parfaite. Afin que le show soit inoubliable, les 4 roues motrices figurent bien évidemment aussi au répertoire.

Audi TT RS

Un répertoire légèrement revisité pour les circonstances, car outre cet aileron imposant, le TT RS a droit à quelques aménagements inédits. Ainsi, en plus d’un châssis sport collé au ras du sol, il reçoit 2 grosses sorties d’échappement ovales, de belles jantes en alliage de 18 pouces et des boucliers profondément retravaillés. Celui placé sur la poupe intègre un diffuseur d’air, tandis que celui situé à l'avant donne plutôt dans le sourire carnassier, avec ses entrées d’air majorées privées d’antibrouillards. Logique, car ce roadster au cœur de rocker a bien besoin de ça pour respirer et s’éclaircir la voix. The show must go on !

Boîte à rythme

Dès le contact, le TT RS donne le la. Un la sportif, avec un timbre grave et métallique, qui plaira assurément aux mélomanes. Logique car le clou du spectacle, pourtant bien à l’abri des paparazzis puisque caché sous le capot, vaut le détour. Il s’agit d’un volcanique 5 cylindres turbo 2.5 TFSI de 340 chevaux. Un moteur noble et pointu, qui évoquera aux nostalgiques celui qui équipait la mythique Audi Quattro Sport, par ses caractéristiques et son rendement très proches. Toute comparaison s’arrête bien évidemment là, car en 30 ans d’écart, un boulevard sépare ces 2 icônes. Cela se vérifie dès les premiers kilomètres…

Audi TT RSAutant la Quattro Sport est une voiture d’homme, physique à conduire, autant ce TT RS malgré son répondant encore plus probant, reste bien plus accessible pour le commun des mortels. La direction assistée est douce et précise et le confort très acceptable, malgré des suspensions plus sèches. Quant à la boîte manuelle à 6 rapports, seule transmission disponible, elle est correctement guidée et parfaitement étagée, et l’embrayage, bien qu’un poil ferme, ne requiert pas de faire de la musculation toute la journée. Et puis le TT RS est une voiture d’aujourd’hui, avec un équipement de série archi-complet, participant au bien-être à bord. Ainsi, une simple pression sur un bouton permet en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire de décapoter électriquement. Avec majesté, la traditionnelle capote en toile s’escamote sous le couvre-tonneau ce qui, au passage, ampute le roadster des deux petites places d’appoint présentes sur le coupé.Audi TT RS

Mais c’est d’abord comme cela que l’on apprécie cette « boîte à rythme », toujours partante pour vous jouer un morceau endiablé dont elle a le secret, pour peu que vous lui demandiez gentiment… et que la route s’y prête ! Si ce TT RS sait parfaitement se fondre en toute discrétion dans la circulation, en évoluant tranquillement sur un filet de gaz, il change promptement de registre dès que l’on enfonce la pédale de droite. Toute la puissance (340 ch à 5400 tr/mn) passe au sol sans aucune perte de motricité, ce qui a pour effet immédiat de vous tasser au fond du baquet.

L’accélération, sans être violente, est néanmoins plus que convaincante, avec un 0 à 100 km/h couvert en 5.1 secondes. La poussée est franche et linéaire, accompagnée par la bourrade du turbo qui siffle sa hargne jusqu’aux oreilles lorsque l’on est décapoté. Le TT RS ne semble jamais s’essouffler (km départ arrêté chronométré en 24.8"), du moins jusqu’à la bride des 250 km/h. Vous aussi, vous trouvez ça un peu juste pour tracer sur la file de gauche d’une autobahn ? Rassurez-vous, pour la modique somme de 1950 € (!!) Audi peut la supprimer, ce qui propulse cette fois ce TT RS à la vitesse plus honorable de 280 km/h. De quoi redonner le sourire et décoiffer votre banane, et même tant qu’on y est de coller au train d’une 911 Turbo des années 90 !

Mais contrairement à une ancienne Porsche, le TT RS sait se tenir sur la route, y compris à vive allure. Trop d’ailleurs peut être, tant il se montre rassurant en toutes circonstances. D’une neutralité absolue, il tourne immédiatement là où on le veut lorsqu’on le lui demande, et freine comme il faut, sans faiblir, même sans avoir à recourir à des freins carbone-céramique. Pas très rock’n roll cette Audi mais efficace, diablement efficace, surtout pour une version Roadster censée être moins rigide qu’un coupé !

Alors, parfait ce TT RS ? Presque, à un détail près. Comme toutes les grandes stars internationales, le TT RS est hélas coupé du monde réel, loin des préoccupations du fan de base. Car à ce tarif, l’Audi TT RS a l’audace de se frotter à d’autres pointures du marché, comme le redoutable et ludique Porsche Cayman S. Souhaitons tout de même au talentueux TT RS de trouver un large public...

Réagir sur notre forum

Audi TT RS

Bookmark and Share


Audi TT RS Roadster : Fiche technique
Marque : Audi
Modèle : TT (A5) RS Roadster
Années de production : 2009-
Moteur
Type du moteur : 5 cylindres en ligne
Energie : Essence
Disposition du moteurTransversal avant
Alimentation Injection directe
Suralimentation Turbo (2.2 bar) + intercooler
DistributionDouble arbre à cames en tête
Nombre de soupapes4 par cylindre
Alésage & Course 82.5 x 92.8 mm
Cylindrée 2480 cc
Compression-
Puissance340 ch à 5400 tr/min
Couple45.9 mkg à 1600 tr/min
Transmission
Boite de vitesses6 rapports
Puissance fiscaleNon comm.
TransmissionIntégrale
AntipatinageSerie
ESPSerie
Châssis
Direction Crémaillère, assistance dégressive
Cx0.34
Suspension avantMcPherson, option Magnetic Ride
Suspension arrière4 bras, option Magnetic Ride
Freins avantDisques ventilés (370mm)
Freins arrièreDisques ventilés (310mm)
ABSSerie
Pneu avant245/40 R18
Pneu arrière245/40 R18
Dimensions
Longueur420 cm
Largeur184 cm
Hauteur135 cm
Coffre250 litres
Poids1605 kg
Performances
Poids/Puissance4.72
Vitesse maxi (km/h)250 (bridée)
0 à 100 km/h5.2
0 à 160 km/h-
0 à 200 km/h-
400 mètres DA-
1000 mètres DA24.8
Consommations
Sur route-
Sur autoroute-
En ville-
Conduite sportive-
Consommation moyenne-
Réservoir60 litres
Autonomie autoroute- km
CO2221 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags4
ClimatisationSérie
Prix de base64000 euro +6000 euro (écotaxe)
Malus annuel :160 euros
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Audi TT RS Roadster
Crédit pas cher pour votre Audi TT RS Roadster
Donnez votre avis
ici

Audi TT (A5): voir aussi...

Site officiel du constructeur : Audi


Aucun avis posté sur Audi TT RS Roadster